• Facebook
  • Instagram

© 2019 by Eva Rielland. All rights reserved.

Mémoire de fin d’étude :

" Objets d’exclusion, ou l’exclusion par les objets ".

Directeur : Marc Monjou.

2011

Existe-il des objets d’exclusion ?

En quoi peuvent-ils être représentatifs de la manière dont une partie de la société voit un autre groupe social ?

 

Ce mémoire tente de répondre à ces questions en s’appuyant sur des cas particuliers mais aussi sur un ensemble de documents issus de la sémiologie, de la sociologie, de la psychologie et de la conception d’objets. À travers une analyse de l’objet et de sa perception, il s’agit de voir s’ils peuvent être des indicateurs de la relation de l’individu avec le groupe.

Rendre compte de l’identité sociale dans la relation à l’objet n’est pas toujours facile mais paraît essentiel pour qui se destine, ou simplement, s’intéresse à la conception d’objets. Il sera donc question de voir comment nous nous socialisons à travers les objets au quotidien. Quelle est alors la limite du rôle du concepteur dans cette relation ?

Existe-il des objets d’exclusion ? En quoi peuvent-ils être représentatifs de la manière dont une partie de la société voit un autre groupe social ?

Master’s thesis: Exclusion by objects.

Supervisor: Pr. Marc Monjou.

2011

Are there items of exclusion?

How can they be representative of how one segment of society sees another social group?

 

This thesis attempts to answer these questions using specific case studies as well as literatures from semiotics, sociology, psychology and design production.

Through an analysis of the object and our perception of it, one may see if there can be a relationship implicated between the individual and the group.

Accounting for a social identity in relation to an object is not always easy but seems essential for those with an intention or perhaps simply an interest in object design. There exists a challenge to see how we socialize through everyday objects.

What is the limit of the designer’s role in this relationship?